Marine Marchande

Fil info

CGG-LDA : la CFDT satisfaite de la table ronde au ministère

La CFDT se félicite de la rencontre organisée, le 21 décembre 2016, par M. François LAMBERT, Conseiller auprès de Monsieur Alain VIDALIES, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

Étaient réunis, outre les représentants de l’Etat, M. Lambert, M. Quitot et M. Leconte, M. Yves Rastoin, Directeur Maritime chez CGG et les partenaires sociaux : l’UFM CFDT avec Thierry Le Guével et Luc Monvoisin, la Déléguée CFDT chez LDA Oriane Huguenin, les représentants de la CGT avec M. Jean-Philippe Chateil et Michel Le Cavorzin.

Un échange sérieux et constructif a pu être engagé entre M. Rastoin, les organisations syndicales et les représentants de l’Etat. M.Rastoin a pu nous fournir les explications que nous attendions sur les récents choix de CGG. La rigueur financière impose aujourd’hui à CGG le recours à un opérateur maritime unique. Le surcoût qu'impliquerait une seconde structure de pilotage type “joint venture” pour assurer la gestion d’un ou deux navires sous pavillon français n’est a priori pas tenable financièrement. Dans la situation d’extrême précarité qui est la sienne, CGG ne peut pas souffrir de charges supplémentaires.

Les discussions se sont donc logiquement portées sur la nécessité de trouver une solution sous pavillon Français techniquement pertinente et financièrement soutenable pour CGG. Les représentants de l’Etat ont renouvelé leur détermination à lutter contre le dumping social Européen et à défendre le pavillon Français. Seule une collaboration sincère et déterminée de chacun des acteurs de la filière permettra de parvenir à faire émerger une solution durable et équitable pour chacun.

Dans une perspective de moyen terme, l’UFM CFDT est convaincue que la performance du pavillon français ne pourra être obtenue que par des initiatives collectives capables de mobiliser les différents acteurs de filières énergétique Français, donneurs d’ordre, soustraitants, bureaux d’étude, administrations, Gouvernement et organisations syndicales. Le cabinet ministériel s’accorde quelques semaines pour avancer dans ses échanges avec la direction de CGG. A l’issue de cette consultation, une nouvelle réunion, avec les différents acteurs et les partenaires sociaux, se tiendra début janvier 2017.

La CFDT, au travers de l’UFM et de la représentation syndicale de LDA, continuera à peser de tout son poids auprès des différents partenaires, afin de trouver, collectivement, une solution susceptible de bénéficier à chacun des acteurs de la filière. 

 

Communiqué de l'UFM CFDT, 22/12/2016