Offshore

Actualité

GC Rieber et Rasmussen créent un nouvel armement à la sismique

Le marché de l'acquisition sismique est-il arrivé au bout de sa descente aux enfers? Alors que le prix du baril commence à donner de timides signaux d'amélioration, il semblerait que les investisseurs s'intéressent de nouveau à la flotte sismique. En témoigne la création d'une nouvelle société, Shearwater, créée par l'armement norvégien GC Rieber et le groupe danois Rasmussen. 

Shearwater, qui sera basée à Bergen, va reprendre l'exploitation des quatre navires sismiques 3D de GC Rieber, les Polar Empress, Polar Duke, Polar Duchess, et Polar Marquis. Ceux-ci étaient auparavant affrétés à long terme par Dolphin qui a fait faillite il y a quelques mois. Shearwater va également racheter l'ensemble du matériel d'acquisition qui appartenait à Dolphin. La nouvelle compagnie, pour laquelle Rasmussen a déjà investi 45 millions de dollars et GC Rieber 15 millions (en plus de la valeur des navires estimée aux alentours de 220 millions de dollars), va s'orienter vers des contrats et non des études multi-clients. Ce sont pourtant ces dernières qui ont permis à ses concurrents PGS et TGS notamment d'afficher des résultats en nette hausse au troisième trimestre 2016 (220 millions de bénéfice pour PGS, 113 millions pour TGS).

Irene Waage Basili, directrice de Rieber et de Shearwater jusqu'à la nomination d'un directeur en propre, estime que «2017 pourrait marquer le retour à la hausse pour l'industrie sismique en mer, même si les deux à trois prochaines années seront toujours faibles ».

 

Offshore