Croisières et Voyages

Actualité

Ponant : Le Lapérouse bientôt mis en chantier

C’est au mois de janvier que Le Lapérouse, premier des quatre nouveaux navires d’expédition destinés à la compagnie française Ponant, doit voir sa construction débuter. C’est Vard, filiale du groupe italien Fincantieri, qui a été chargé de réaliser ces bateaux. Les coques seront produites par le site de Tulcea, en Roumanie, puis remorquées vers un autre chantier de Vard, à Søviknes, en Norvège, où les navires seront achevés.

 

(© : SDI)

 

Le rythme de production sera extrêmement rapide puisqu’après Le Lapérouse, livrable en juin 2018, son premier sistership, Le Champlain, doit rejoindre la flotte de Ponant dès le mois d’octobre suivant. Quant aux troisième et quatrième unités, qui seront baptisées Le Bougainville et Le Kerguelen, leur mises en service est programmée dès 2019.

 

(© : SDI)

 

Réalisés dans le cadre du projet Explorer, ces navires de luxe mesureront 131 mètres de long pour une largeur de 18 mètres et une jauge d’environ 10.000 GT. Dessinés par le bureau d’architecture nantais Stirling Design International, ils adopteront une très belle silhouette, issue de la volonté de Ponant de pousser plus loin son concept de yachting de croisière. Les navires, qui présenteront donc des lignes inspirées de celles des grands yachts, offriront un niveau de service et de confort très élevé, avec des espaces intérieurs particulièrement soignés, tant en termes de design que de matériaux et de finitions. La conception a été confiée au Studio Jean-Philippe Nuel, qui collabore avec SDI, la compagnie et le chantier, comme cela avait déjà été le cas avec la précédente série de navires de Ponant (Le Boréal, L'Austral, Le Soléal et Le Lyrial). 

 

Cabine sur la classe Explorer (© : STUDIO JEAN-PHILIPPE NUEL)

Salon principal sur la classe Explorer (© : STUDIO JEAN-PHILIPPE NUEL)

 

Par rapport aux Boréal (142 mètres, 122 à 132 cabines), livrés entre 2011 et 2015 par Fincantieri, les Explorer représentent une nouvelle montée en gamme de Ponant. Leur capacité sera limitée à 180 passagers pour 92 cabines et suites, avec 110 membres d’équipage. Les Explorer disposeront de restaurants, de salons, d’un espace bien-être ou encore d’une très belle plage arrière avec piscine à débordement. Comme sur les grands yachts, la poupe pourra être aménagée en marina avec terrasse de baignade et embarcadère pour rejoindre des annexes ou participer à des sports nautiques.

 

(© : SDI)

(© : SDI)

(© : SDI)

 

Conçus pour évoluer sur toutes les mers du globe, aussi bien dans les eaux chaudes qu’au travers des régions polaires, dont Ponant s’est fait une spécialité, Le Lapérouse et ses sisterships, qui pourront atteindre la vitesse de 15 nœuds, auront une coque renforcée pour la navigation en zones glacées. Ils disposeront en outre de semi-rigides afin de permettre à leurs passagers d’accéder à des sites ne disposant pas d’infrastructures portuaires. La petite taille de ces navires leur permettra d'atteindre des lieux remarquables inaccessibles aux grands paquebots.

 

(© : SDI)

 

Pour sa saison inaugurale, le Lapérouse fera ses débuts dans le Grand Nord et partira notamment, en juin 2018, à la découverte de l’Islande et du cercle polaire, alors que Le Champlain, après sa livraison, ralliera la Méditerranée et croisera notamment vers Malte et la Sicile début octobre 2018.

 

(© : PHILIP PLISSON)

Compagnie du Ponant Vard