Croisières et Voyages

Reportage

Seven Seas Explorer : Le nouvel écrin des croisières de luxe

Deux jours avant son baptême à Monte Carlo par la princesse Charlène de Monaco, nous vous emmenons en avant première à la découverte du Seven Seas Explorer. Présenté par son armateur comme le plus luxueux navire de croisière construit jusqu’ici, ce somptueux petit paquebot, construit par le chantier Fincantieri de Sestri Ponente, près de Gênes, a été livré le 30 juin à Regent Seven Seas Cruises. Filiale du groupe américain NCLH, la compagnie aligne ainsi son quatrième bateau, un sistership de son nouveau fleuron ayant d’ores et déjà été commandé en vue d’une mise en service en 2020.

 

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Long de 224.1 mètres pour une largeur de 31.1 mètres, le Seven Seas Explorer affiche une jauge de 55.200 GT. D’un coût de 450 millions de dollars, le navire compte 375 suites, toutes dotées d’un balcon. La plus petite présente une surface de 28 m² et la plus grande présente des dimensions hors normes puisqu’elle s’étale sur 360 m² (271 m² d'espaces intérieurs et 89 m² de terrasse), incluant un Spa privatif avec hammam, sauna, fauteuils en pierres chaudes…. Située sur l’avant, tout en haut du navire, au pont 14, la Top Regent Suite offre une vue impressionnante et a été richement décorée, avec du marbre, des boiseries et des placages en or et en argent.

Des matériaux nobles et un design très élégant qui sont à l’image de l’ensemble de ce sublime paquebot, conçu pour offrir le plus grand confort au sein d’une architecture moderne et raffinée, faite de luxe et de grands volumes.

 

Grande suite (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Salle de bain d'une grande suite (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Terrasse d'une grande suite (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

En dehors de la Top Regent Suite, le Seven Seas Explorer propose notamment des Penthouse Suites. Au nombre de 53, elles ont une surface de 42 m², avec en plus 10 à 16 m² de balcon, la partie chambre étant séparée du salon par une cloison ouverte dans laquelle sont intégrées de grandes télévisions, une orientée vers le lit et l’autre vers le canapé.

Parmi les autres suites, on notera la catégorie Deluxe Veranda, de 31 m² (dont 8 m² de balcon), avec salon séparé donnant sur le balcon.

 

A bord du Seven Seas Explorer (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Concernant les espaces publics, qui sont aménagés sur 10 ponts, l’Atrium est un très bel espace avec sol en marbre, boiseries et double escalier monumental vers la mezzanine et un puits de lumière jusqu'au niveau supérieur du navire. Le théâtre, aménagé sur deux ponts (5 et 6), offre lui aussi d’importants volumes, permettant de proposer une large variété de spectacles. Il n’est pas configuré, sauf aux premiers rangs, avec de grandes banquettes mais de manière plus intimiste, dans l’esprit d’un cabaret, avec des fauteuils club et des tables privatives.

 

A bord du Seven Seas Explorer (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Le salon d'observation (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Doté de plusieurs bars et lounges, dont un très beau salon d’observation situé au pont 11, au-dessus de la passerelle, le Seven Seas Explorer propose une offre gastronomique de premier plan, avec six restaurants. Parmi eux, le Compass Rose, magnifique salle à manger principale, ainsi que le Prime 7, un steak house dont l’ambiance est inspirée des clubs londoniens, avec des alcôves pour deux personnes et une « librairie » servant de salle privative ou d’espace cosy pour prendre un verre après manger. On trouve également la Chartreuse, dont le design s’inspire des chics restaurants parisiens et dispose d'une magnifique vue sur la mer.

 

 

Le Compass Rose (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Très élégant également, le Pacific Rim, à la décoration faite d’un subtil mélange de granit, de métal et de verre, est conçu comme un club privé doté d’un bar permettant de déguster un cocktail avant le dîner. La Veranda enfin, qui tient plus du restaurant que du buffet, se veut quant à elle toute aussi élégante, avec une décoration plus méditerranéenne et de large baies vitrées offrant un large panorama sur l’extérieur. Cet espace peut être reconfiguré en soirée pour se transformer en plusieurs restaurants distincts. Le Seven Seas Explorer est par ailleurs doté d'un centre culinaire où les passagers peuvent suivre des cours de cuisine prodigués par des chefs de haute volée. 

On notera aussi la présence à bord d’une salle à manger privative, le salon particulier de l’armateur, avec sa table de 10 couverts et de véritables œuvres d’art en guise de vaisselle, chaque assiette coûtant plusieurs centaines de dollars.

 

 

Terrasse de la Veranda (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Le navire offre de superbes ponts extérieurs, avec une grande piscine et des bains à remous, un pont en bois et du mobilier très confortable. L’espace disponible pour les passagers est important et on remarque là aussi de multiples détails typiques des prestations de luxe. 

 

Sun deck (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Le pont piscine (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Le centre de bien-être est aménagé sur l’arrière, au pont 4. Une localisation inhabituelle, les Spa étant généralement installés dans les hauts et sur l’avant. Ce choix découle en fait des très importants volumes nécessaires à l’intégration des suites, particulièrement grandes, et notamment de la Top Regent Suite au pont 14. Le très beau Spa du Seven Seas Explorer comprend des salles de soins, des thermes et une terrasse extérieure avec cabanas et piscine à débordement au-dessus de la poupe.

 

 

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Considéré comme offrant l’un des meilleurs produits de l’industrie de la croisière, tant au niveau des navires que de la qualité de service et la gastronomie à bord, Regent Seven Seas Cruises porte encore plus haut, avec son nouveau navire, les standards du voyage maritime de luxe. Ce bateau est en effet une véritable merveille et, au-delà du confort, du design et de la cuisine, il fait la différence au niveau du service grâce au professionnalisme de ses 542 membres d’équipage emmenés par deux Français, le commandant Stanislas Mercier de Lacombe et Franck Galzy, General Manager du navire. 

Garants de la perfection des croisières que vivent les privilégiés ayant la chance de naviguer sur le Seven Seas Voyager, ils seront aux premières loges le 13 juillet, pour le baptême du navire à Monaco, afin que tout se déroule parfaitement.

 

Le Seven Seas Explorer à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Seven Seas Explorer (© : FINCANTIERI)