Science et Environnement

Actualité

Une résidence d'artistes dans les glaces groenlandaises

Réunir en février, mars et avril 2017 onze artistes d’horizons différents, à bord du bateau le Manguier pris dans les glaces du Groenland ; telle est l’aventure que propose l’Association le Bateau-Givre. Sur place, les artistes se retrouveront dans un contexte inédit, où la nuit et le froid sont à l’honneur, où l’homme perd ses repères et doit réapprendre à vivre en osmose avec la nature. A bord, un espace restreint, pas d’eau courante, pas de liaison Internet ou téléphone, des températures extérieures allant jusqu’à -40° et la ville la plus proche, Aasiaat, à 1h30 de marche sur la banquise. De quoi en faire reculer plus d’un ! Mais c’est également une aventure humaine où chacun apprend à cohabiter et à s’entraider. C’est aussi l’occasion de rencontrer un peuple et une culture, de s’en imprégner, en s’immergeant dans leur quotidien.

 

(DROITS RESERVES)

 

Mais pourquoi le Groenland, et pourquoi une résidence artistique ? Aujourd’hui, le Groenland est en pleine transformation. Et la glace fond, c’est indéniable. Dans un futur proche, les glaces du pôle, la faune et la flore du Grand Nord, la culture inuit et sa population, risquent de n’être plus que le souvenir d’une autre époque. Alors il y a urgence à  témoigner de cette saisissante beauté et de cette réalité qui la rattrape. L’engagement artistique est une façon de compléter, d’enrichir et surtout d’ajouter une dimension poétique et sensible aux études scientifiques et aux actions de sensibilisation et de préservation déjà menées. Les créations de ces artistes - photographes, illustrateurs,écrivains, plasticiens - leurs regards, les échanges qu’ils pourront établir entre eux, mais surtout avec les Groenlandais, seront autant de témoignages de ces réalités culturelles et environnementales. Dans un deuxième temps, ces témoignages seront partagés au travers de lectures, projections, installations, notamment dans les pays des artistes sélectionnés.

 

Le capitaine Philippe Hercher et une des artistes impliquées dans le projet (DROITS RESERVES)


Et pourquoi le Manguier ? Construit à Lorient en 1968, cet ancien remorqueur de la Marine nationale, racheté en 2002 par Philippe Hercher, son capitaine actuel, a été transformé en navire d'expédition et gréé en 2009 afin de réduire ses émissions de CO2. Il comptabilise plus de 75.000 milles à son actif dont une circumnavigation de l’Arctique. Il navigue dans les eaux Groenlandaises depuis 2015. Le Manguier, c’est aussi, et peut-être avant tout, un état d’esprit. Celui de la curiosité, de l’échange, du partage, de la découverte et de l’enthousiasme. Plus d’une centaine de personnes y ont navigué depuis sa réfection  : des élèves de Bastia, de Douarnenez ou de Dillingham, des pêcheurs de Tunisie, d’Irlande, d’Alaska ou du Canada, des artistes, des scientifiques, des pèlerins orthodoxes, des équipiers partenaires devenus presque tous des amis. Ce sont ces rencontres qui ont donné naissance, en 2016, à l’association à but non lucratif Le Bateau-Givre, qui gère le projet Artistes en Arctique.

Une campagne de financement participatif est actuellement en cours sur kisskissbankbank. Pour les soutenir : https://www.kisskissbankbank.com/artistes-en-arctique

 

(DROITS RESERVES)

(DROITS RESERVES)
 

Arctique et Antarctique