Pêche

Actualité

Vue du futur chalutier d'Euronor et de la Compagnie des Pêches de Saint-Malo

Livrable en septembre 2017 par le chantier Kleven de Myklebust, en Norvège, le nouveay chalutier-usine commandé par la Compagnie des Pêches de Saint-Malo et le Comptoir des Pêches d’Europe du Nord (Euronord) sera du type NVC 374 WP. Développé par Rolls-Royce, ce nouveau design se caractérise par une étrave-perce vague et une carène dessinée pour améliorer la tenue à la mer et réduire la résistance à l’avancement.

D’une longueur de 80 mètres et classé ICE 1A pour la navigation en zone polaire, le navire disposera d'une capacité de stockage de 1400 m3 et d'une chambre froide de 550 m3.

En dehors du design, Rolls-Royce fournira différents équipements, dont un moteur diesel Bergen B33 :45. Répondant aux règlementations Tier II et Tier III de l’OMI, ce modèle, lancé en 2014 par Rolls-Royce, est nettement plus économe que ses aînés, avec une consommation de 177g/kWh à pleine charge. Offrant une puissance par cylindre supérieure de 20% par rapport aux autres moteurs de la gamme Bergen, il est en outre conçu pour fonctionner 25.000 heures entre deux maintenances majeures.

Rolls-Royce fournira également les générateurs auxiliaires, le propulseur, des systèmes de treuils hydrauliques et des automates.

 

Les NVC 374 WP commandés par Samherij (© : ROLLS-ROYCE) 

 

Du même type que les deux chalutiers commandés en juin dernier par la société islandaise Samherij et livrables en février et juin 2017 par Kleven, le nouveau navire de la Compagnie des Pêches de Saint-Malo (ex-Comapêche) et d'Euronor va permettre de moderniser la flotte des deux armements français. Pour mémoire, les Malouins exploitent actuellement les bateaux-usines Joseph Roty II (90 mètres, 41ans ) et Grande Hermine (61 mètres, 30 ans), alors que le groupe boulonnais arme huit chalutiers hauturiers, dont trois surgélateurs, mesurant entre 40 et 55 mètres.

 

Le Joseph Roty II (© : COMPAGNIE DES PECHES DE SAINT-MALO)